La bourse ou la vie ? Retour sur la condition européenne

À l’heure où l’Europe – disons plutôt une oligarchie européenne qu’il faudrait décrire et dont nous ne connaissons au fond que leurs commis portant veste ou tailleur présidentiels – choisit allègrement la bourse sans se rendre compte qu’elle y perd logiquement la bourse et la vie ; à l’heure où le temps de la communication politique – qui demeure un temps de fuite – impose l’urgence comme seul critère rationnel de décision, j’ai cru bon de revenir sur l’épisode français de la ratification du traité de constitution européenne en 2005. Depuis, bien sûr, le « plan A » a largement démontré la haine de la démocratie dont il est porteur : on ne compte hélas plus le nombre de fois où les volontés populaires ont été contournées, ni la faiblesse des réactions à l’instauration de gouvernements européens ouvertement xénophobes, voire racistes et aux politiques antidémocratiques avérées. Jusqu’au référendum grec qu’ont piétiné de concert les deux commis évoqués plus haut.

Dessin de Titom (11 mai 2005)
Dessin de Titom (11 mai 2005)

Le texte qui suit a été écrit en 2005. Je ne l’ai pas retouché, malgré quelques outrances, un ton trop souvent péremptoire. Ils sont en effet le signe du débat qui a fini par avoir lieu à cette époque, très clivé, non pas sur une opposition politique traditionnelle, mais entre les partisans du « oui » et ceux du « non » qui transcendaient largement les appartenances.

Je voudrais surtout retenir que le partage collectif de l’intelligence, dans tous les lieux possibles et imaginables – pour ma part, le plus souvent dans les multiples bars où j’ai écrit ce papier : il ne fallait pas longtemps pour que des gens m’interpellent à propos des livres que je déballais – avait permis d’asseoir un temps de réflexion sur un temps médiatique qui tentait d’imposer culpabilisation et expertise technicienne à propos d’un texte si volumineux et compliqué qu’il était préconisé de ne pas le lire, simplement de l’approuver.

[cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder à l’écrit de 2005 concernant ma critique du traité de constitution européenne]

constitutioneuropev1


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *